La CCIF et la LFC s’unissent pour soutenir les entreprises face au cancer

La CCIF et la LFC s’unissent pour soutenir les entreprises face au cancer
C’est main dans la main que la CCIF et la Ligue fribourgeoise contre le cancer​ proposent aux entreprises fribourgeoises un accompagnement personnalisé et professionnel sous forme de packs, de l'annonce de la maladie à la réinsertion professionnelle. Une prestation unique en Suisse, qui fait également l’objet d’un petit guide.
 
Comment la maladie se vit au sein l’entreprise ? Que ressentent les personnes diagnostiquées du cancer et leur entourage tant professionnel que privé ? Comment se comporter ? Comment agir proactivement et s’organiser ? Autant de questions qui trouvent désormais des réponses dans des actions concrètes issues d’organismes faîtiers de l’économie et de la santé. En effet, la Chambre de commerce et d’industrie du canton de Fribourg (CCIF) et la Ligue fribourgeoise contre le cancer (LFC) s’unissent pour proposer à l’ensemble des entreprises fribourgeoises touchées par le cancer un soutien personnalisé, de l’annonce de la maladie à la réinsertion professionnelle.

Cet accompagnement se présente sous la forme de 3 packs forfaitaires qui intègrent un appui préventif dans la mise en œuvre de lignes directrices internes, la communication au sein de l’équipe et avec la personne malade, la gestion de l’absence de longue durée et du retour au travail ainsi que, pour l’offre la plus complète, un encadrement familial. Ce service s’inscrit comme une responsabilité sociétale face aux enjeux économiques et de solidarité à l’égard des salariés fragilisés par un accident de vie. Bien que la priorité soit donnée aux membres de la CCIF, il s’adresse à toutes les entreprises du canton de Fribourg, moyennant un supplément.
 
Un soutien personnalisé en 3 phases
 
Le soutien proposé se décline en 3 phases : l’annonce du diagnostic à l’employeur, les traitements de la maladie et la réinsertion professionnelle. A chaque étape, des recommandations sont formulées tant pour la vie de l’entreprise que la personne atteinte d’un cancer. Côté employeur, elles concernent principalement l’encadrement des équipes impactées, les attitudes à adopter, les aménagements à mettre en place et les démarches administratives à entreprendre. Côté employé, elles mettent en lumière les émotions par lesquelles passe la personne malade. Y sont alors décrits les craintes, les appréhensions, les prises de conscience, tout comme les attentes et les besoins. 
 
Les packs proposés doivent permettre aux entreprises mises à l’épreuve de pouvoir compter sur les compétences éprouvées de la CCIF et de la LFC afin de la traverser dans les meilleures conditions. La délégation de tâches complexes s’avère nécessaire notamment pour surmonter le choc émotionnel, pallier le manque de préparation, vaincre la peur de faire faux. Afin de sensibiliser les entreprises et orienter leurs premières actions, un petit guide a été publié aussi bien en français qu’en allemand. Il sera d’ailleurs encarté dans la prochaine édition du magazine ECHO de la CCIF.
 
Cancer, 3e cause d’absence de longue durée
 
Le cancer est diagnostiqué chaque jour auprès de 5 Fribourgeois, dont les deux tiers sont actifs professionnellement. Il touche en particulier les plus de 50 ans qui bénéficient d’une grande expérience dans leur domaine d’activité. Le cancer constitue – avec les maladies cardio-vasculaires – la troisième cause d’absence de longue durée, après les troubles musculo-squelettiques et les problèmes psychiques. Les traitements engendrent des arrêts de travail de plusieurs mois – en moyenne 12 à 24 mois pour 60% des gens – qui touchent particulièrement les entreprises fribourgeoises, dont la majorité compte moins de 10 collaborateurs.

Un défi de taille pour la vie de l’entreprise, mais aussi pour l’employé qui s’éloigne de la vie active. Deux tiers des personnes atteintes d’un cancer reprennent une activité professionnelle, souvent transformées par la maladie. Une démarche coordonnée entre l’employeur et l’employé joue un rôle décisif pour planifier les trois phases présentées précédemment et mettre en œuvre les mesures adéquates au maintien ou à la reprise du travail, avec le soutien de la CCIF et de la LFC.
 
L’accompagnement proposé aujourd’hui est le fruit d’une excellente collaboration entre la CCIF et la LFC, notamment dans la mise sur pied d’ateliers sur le cancer au travail. Un rapprochement des milieux de l’économie et de la santé qui favorise aussi bien la compétitivité cantonale que le bien-être au travail.